Publié le Laisser un commentaire

Avis Tome 2 – Par Yserei

Encore un très bel échange avec Yserei qui a été conquise par la suite des aventures d’Odysseus. Merci à elle et à son super travail. Je profite d’ailleurs de cet article pour vous inviter à découvrir son blog, très esthétique, bien tenu et à jour, avec des avis constructifs et une plume joyeuse.

« Une suite passionnante et addictive ».

Voir la chronique sur le site.

Publié le Laisser un commentaire

La première chronique du tome 2.

Elle est rédigée avec douceur par Judith, des Chasseuses de livres. Je vous laisse la découvrir sur son site et découvrir son travail en général (Elles sont deux en vérité ^^). Merci à elle d’avoir osé bravé les dangers. Je la sais maintenant prête à affronter les prochains 😉

Astral : le porteur de lumière (tome 2) – V.S. Nobius – Les chasseuses de

Publié le Laisser un commentaire

Le Loup – Mon animal Totem

Rencontre avec mon Animal Totem

Loup Blanc, guide moi

Tout d’abord, qu’est ce qu’un Animal Totem, ou Animal de Pouvoir : De nombreux sites en parlent, je me contenterai donc de recopier la définition que j’estime la plus proche de la réalité.

Un animal totem se caractérise par un lien très personnel avec l’individu auquel il est associé. Vous pouvez avoir un ou plusieurs animaux totem tout au long de votre vie, durant une phase spécifique de votre vie, ou lors d’occasions particulières. Un totem tend à symboliser un groupe ou l’identité d’une personne. En tant que tel, un animal totem est l’équivalent d’un guide ou animal protecteur.
Votre animal totem représente souvent des qualités et des attributs que vous pouvez voir en vous-même. Il est instructif de connaître les habitudes et les caractéristiques de votre totem et de voir comment ces traits se reflètent dans votre propre vie ou personnalité.
(Extrait du site : http://www.animal-totem.fr/)

Le récit de ma rencontre :

J’évolue dans un état de rêve semi éveillé, que notre belle langue française pourra qualifier de « Songe« . C’est donc un voyage dans les sphères spirituelles qui m’est proposé.

Je suis face à un grand manoir, au style anglais, au jardin très bien entretenu. Je sais que je dois entrer dans ce manoir car ma mère (Médium) m’a demandé de m’y rendre afin d’étudier un cas d’esprit « malveillant » qui hanterait les lieux. J’avance donc dans le jardin superbe, monte les marches de l’immense escalier et entre par la grande porte, entrouverte. Il règne, effectivement, je le sens puissamment, une présence agitée bien que non agressive, à priori. Je reste dans la première pièce, une salle à manger avec une table démesurée où les couverts sont toujours présents d’un repas fraîchement terminé. Mais je suis seul dans la bâtisse, du moins avec l’esprit en question.

Soudainement, un frisson violent et désagréable remonte le long de ma colonne vertébrale, accompagné d’une forte poussé sur mon dos. La présence est juste derrière moi, et, j’en ai l’intuition, elle tente de prendre possession de mon corps. Sans peur, mais remis de l’effet de surprise, je ne tarde pas à faire entendre ma volonté : « NON ! » Impose-je fermement en dégageant une salve d’énergie autour de moi qui suffit à repousser l’assaillant. « Pas de ça, sans ma permission ! ». Je suis ferme mais ne fais preuve d’aucune colère ou agressivité. J’ai, depuis longtemps, appris à faire entendre ma volonté et à conserver mon intégrité dans des sphères ou la seule Loi est parfois celle de celui qui fait preuve de la plus grande force mentale. Je repousse donc l’intrusion mais reste ouvert au dialogue. L’esprit, en colère de n’avoir pu mener à bien son « attaque », casse quelques objets entreposés sur un meuble pour manifester sa frustration et retente de m’incorporer. Mais cette fois ci, malgré la même sensation désagréable, j’entends ma voix intérieure, mon âme, m’intimer de lâcher prise et de me laisser « posséder ».

Je cesse toute résistance, confiant que rien en peut m’arriver et laisse la présence « chausser » mon corps. Très étrange sensation. L’incorporation se fait rapidement, accompagné d’un pétillement très fort, comme des « fourmis », sur l’ensemble de mon corps. Je suis alors brutalement propulsé en pleine forêt, en pleine nuit, fortement éclairée par une pleine lune splendide. Je cours à une vitesse stupéfiante, je vois tout, j’entends tout, je ressens tout, je me sens fort, en confiance. Mais ça n’est pas mon corps. L’enveloppe est différente.

Je fais une pause. Je me vois comme je suis mais je sais que je suis perçu différemment par ce qui m’entoure. Une meute de chiens enragés, du style bâtards de rues me tombent dessus et m’agressent. Je me mets dans une rage contrôlée mais d’une puissance affolante et terrasse mes assaillants qui fuient sans demander leur reste. Tout cela s’est fait sans vrai contrôle de ma conscience. J’habite un autre corps, un corps animal et je suis spectateur bien que totalement conscient.


La course effrénée reprends à travers les bois illuminés d’une sombre clarté. Je ne sens aucune fatigue, je suis le maître de ces bois et je les traverse avec une agilité défiant jusqu’aux lois de la physique. J’arrive près d’une maison dans laquelle je rentre en bondissant. Je fais irruption dans la cuisine où un couple d’amis se disputent, sans violence mais l’énergie négative est palpable. Ils ne me voient pas.

Après avoir été témoin de leur échange, je quitte l’enveloppe qui m’avait porté jusque là et reprends ma forme physique humaine et alors je le vois, majestueux, rayonnant : Le Loup Blanc. Mes amis me voient également mais je n’ai d’yeux que pour cette créature divine. Alors que ma pensée est focalisée sur lui, je sens que l’invitation à reprendre place dans son enveloppe est toujours présente. Je l’intègre aussitôt le désir formulé. Il n’est pas dissocié de moi, nous partageons la même conscience et pouvons fusionner selon notre bon vouloir. La confiance est à présent instaurée. Il est à noter que lorsque je me déplace dans son enveloppe, je me vois toujours en humain marchant « à quatre pattes », mais je sais que l’on me voit comme ce majestueux Loup Blanc et je bénéficie de toutes ses facultés physiques et psychiques.


Signification du Loup Blanc, comme Animal Totem :

(Toujours extrait de animal-totem.fr et de Ni Ombre Ni Lumière ) :

Celui qui est suivi par un loup est un chef, il est charismatique et ne peut réellement rayonné que lorsqu’il accepte l’idée que sa place est devant, en tête de la meute, cette personne est un leader qui ne peut être heureuse si elle ne trouve pas un moyen de diriger. Les personnes qui sont accompagnées par un loup bénéficient de la Force du Soleil et de son rayonnement, elles sont faites pour entreprendre et réussir. Elles doivent pour cela accepter qui elles sont, ce qu’elles aiment, ce dans quoi elles sont faites pour briller. Cela fait, leur charisme se développe en même temps que leur confiance en elles et plus rien ne peut les arrêter pourvu qu’elles sachent faire preuve de sagesse. Les loups sont des leaders qui n’ont pas l’habitude de se laisser dicter leur conduite ou leur façon de vivre. Ils imposent leur vision, leur rythme, ils se sentent libres et démontrent tout en sachant faire preuve de respect qu’il n’est pas nécessaire d’attacher pour être aimé.
Il sont fidèles en amitié, en Amour seulement s’ils reconnaissent leur égal spirituel en l’autre et ils ont besoin de stimulation, de défi pour pouvoir avancer. Ils ne supportent pas les contraintes d’une vie routinière et sans challenge, il leur faut sans cesse viser plus haut. Ils sont très ambitieux et ont généralement les moyens de leurs ambitions.
Facile à vivre si leur totem secondaire n’est pas à l’opposé du principal, ils sont souvent difficiles à cerner totalement et aiment conserver une part privé de leur immense jardin, un coin secret dans lequel ils se ressourcent et n’invitent que très rarement du monde.
Attirantes, les personnes qui ont un loup pour totem sont pourtant sélectives dans le choix de leurs proches. Elles peuvent avoir beaucoup de connaissances, il est rare qu’elles aient énormément d’amis.
Sur Terre les loups vivent en meute, celui qui est accompagné par des loups se montre attentionné avec ceux qu’il aime, il pourrait leur donner la Terre entière ou aller décrocher la lune s’il le fallait. Mais il ne faut pas le décevoir, il ne sait pas pardonner et plus il aime, moins il pardonne. Il ne sait pas pardonner, il peut seulement accepter de ne plus détester mais une fois trahi, il n’oublie pas et refuse de continuer, il arrête net la relation. Il peut donner beaucoup, tant qu’il n’est pas déçu. Et il y a une chose, celui qui est accompagné par le loup est souvent fort spirituellement.
De la même manière, celui qui est accompagné par un loup sait repérer les menteurs. Il sait repérer ceux qui trichent et surtout, il repère les trahisons.
Plus celui qui est accompagné par un loup a un niveau spirituel élevé, plus il est seul sur le plan affectif car il a du mal à trouver la ou les relations qui pourraient satisfaire son coeur et son besoin de Vérité. Par contre, dès lors qu’il comprend dans quel domaine il peut exceller, il ne rencontre plus le moindre problème sur le plan matériel.

Egalement,

L’animal totem loup est un des représentants les plus remarquables du monde fascinant où nature et spiritualité se rejoignent. Le pouvoir du loup fait référence à l’instinct, l’intelligence, l’appétit de liberté et l’importance des liens sociaux. Dans son ombre, cet animal totem peut aussi symboliser la peur, parfois excessive, de se sentir menacé et le manque de confiance dans votre milieu de vie. Quand le loup se présente à vous comme totem, prêtez attention à ce que votre intuition essaie de vous communiquer.

Conclusion :

Il est à noter, que 2 jours après, l’amie en question m’annonce que le soir où j’ai fait ce rêve, ils se sont disputés avec son mari, également un très bon ami à moi. Prémonition ? Intuition ? Le Loup m’a guidé vers mon intuition. Alors si vous en croisez un sur le sentier de vos songes, n’hésitez pas, suivez le et écoutez.

Publié le Laisser un commentaire

Le chemin de la vie

Poème écrit il y a longtemps,

Pour celle qui est aujourd’hui ma femme,

Ma Muse, le phare de mon âme,

Et la mère de mes enfants.

Photo de Lisa Fotios sur Pexels.com

Puisque la Vie est un chemin que l’on trace,

Puisque rien ne sert de revenir en arrière,

Pour que mes pas, même le temps ne les efface,

J’avance l’esprit libre et le cœur téméraire.

Alors, j’aperçois vite d’autres sentiers:

L’expérience , la Joie, l’Amour et l’Amitié.

Et des gens qui l’empruntent pour rejoindre mon chemin.

L’union fait la force et ensemble, on ne fait qu’un.

Et mon chemin devient route.

Tortueux, sinueux, parfois dangereux,

Les rochers de bonheur écrasent les cailloux de doute

Et je veux continuer, plus loin que ne peuvent voir mes yeux.

Las de marcher, trop pressé d’arriver,

Je me mets à courir et manque de trébucher.

Mais les autres sont là et savent me retenir.

Ils me prennent par le bras et l’on saute vers l’avenir.

Et ma route devient Pont.

Plus haut, plus fort, presque intouchable,

Survolant les rivières d’angoisses infranchissables.

Quelque chose de précis se dessine à l’horizon.

Les autres dévient un peu mais ils sont toujours là.

Quelqu’un me tient la main et guide à présent mes pas.

C’est maintenant avec elle que je veux avancer

Et nous donnons naissance à une petite allée.


Et mon pont devient Voie,

Voie de la Raison, de la Sagesse et du Partage.

Inutile de courir, maintenant, savourons chaque pas.

Mais la voie est trop droite, prenons quelques virages.

A l’aventure de tournants parfois incertains,

Alimentant toujours le mystère du lendemain,

Bien vite, l’allée devient route.

Elle est, à nos yeux, la plus belle de toutes.

Et ma voie devient Passerelle.

Passerelle vers l’ultime horizon.

Jamais la marche n’aura été si belle

Que celle menant au delà des questions.

Chaque pierre qui la compose n’est autre qu’un souvenir.

C’est alors, qu’avançant, je me mets à sourire,

Curieux de savoir quel chemin sera derrière,

J’y marcherai l’esprit libre et le cœur téméraire.

V.S. Nobius

Publié le Laisser un commentaire

Astral T1 – Service Presse

AstralSP

Merci à Vanessa d’avoir pris le temps de lire et chroniquer Astral, dans un moment difficile. Mon univers est aussi là pour ça. Pour aider et soulager, peut être donner des pistes de réflexions pour tous ceux qui ont perdu un être cher et qui se questionnent sur le devenir de notre âme après la mort de notre corps.

Mes impressions : Je tiens à remercier l’auteur pour son roman. Il a été une magnifique révélation à un moment critique pour moi. Je lui demande encore de m’excuser pour le retard de son SP mais la douleur de la perte d’un être cher même assez brusquement, m’a empéchée de me consacrer à ma passion … La lecture.

L’histoire dans laquelle on se retrouve plongé est la vie après la mort . Il n’y a pas de néant mais plutôt une renaissance pour les habitants de Providence.

On y découvre le parcours d’Odysseus qui « revient » après sa vie sur terre. C’est alors qu’il est de retour parmi les siens qu’il reçoit une mission …

C’est un roman que j’ai profondément apprécié et qui m’a fait replonger dans la lecture.

Les personnages sont assez attachants , voire remarquablement drôles pour certains 🙂 avec de fameux traits de caractère.

La chronologie est parfaite et cela nous permet de comprendre le « passé » décrit.

On voyage à travers l’Astral en passant par la Terre,… Une magnifique découverte.

C’est un ensemble de valeurs telles l’Amitié, l’Amour mais aussi la Sagesse.

Je recommande assez vivement ce roman , encore plus si vous passez par une épreuve assez difficile de la vie, le deuil.

Encore merci pour votre bol d’air frais, cher Vincent S. Nobius

Sincérement, 

Vanessa

Publié le Laisser un commentaire

La Goutte

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Petit texte inspiré par Gaïa

La chute a commencé dans un fracas assourdissant. Un éclair brutal m’a traversé de part en part et ce qui me retenait encore jusque-là a soudainement cédé. C’était le signal du grand départ. Je suis passée du coton soyeux qui m’a vue naître au vertige d’une descente sans fin, en une fraction de seconde. Je le savais, nous le savions toutes. Je prends de plus en plus de vitesse, je crois que j’ai peur. Est-ce seulement possible ? Une bourrasque m’emporte et dévie ma chute de plus en plus rapide. Je n’ai pas le moindre contrôle sur cette descente effrénée ni sur ce qu’il adviendra de moi lorsqu’elle prendra fin. Où sont-elles ? Mes amies, Mes sœurs. Nous sommes des millions prises par le tourbillon du vent mais je me sens seule. Alors je la vois… Par tout ce qui m’est de plus chère, je n’ai rien vu de si beau. Majestueuse, immense, je me rends compte que je ne tombe pas, c’est le lien qui me tient à elle qui se resserre. Comment ai-je pu oublier sa splendeur ? Je n’ai plus peur, je sais où je vais. Je sais d’où je viens et j’y retourne le cœur battant. La vitesse dépasse l’entendement et déforme mon enveloppe. Le vent me chahute et je me laisse emporter au gré de ses choix, Il sait où il m’emmène. Ces quelques secondes deviennent les plus belles que j’ai vécues et donnent un sens à tout ce qui s’est passé avant, je le comprends enfin. Je m’apprête à toucher au but dans cet élan fou. Un nouveau coup de tonnerre me fait frémir comme les tambours célestes qui annoncent l’imminence de notre arrivée. Le relief se découvre, les grands maîtres de la foret sont prêts à nous accueillir. J’entends leur soupir, je l’entends, Elle, qui rit alors que je percute la première feuille de la canopée. Quelques rebonds, virages, des sauts et éclaboussures, des cris de Joie et la mousse délicate accueille tendrement  la fin du voyage. « Une descente du tonnerre n’est-ce pas ? Bienvenue à vous toutes ». Sa voix maternelle me traverse de sa bienveillance chaleureuse alors que la lumière s’éteint doucement autour de moi dans les cris et les rires des arbres qui dansent.

Quelle est cette chaleur qui vient caresser les feuilles ? Quelle douceur… Les bourgeons s’étendent et les branches se frottent les unes aux autres dans un concert harmonieux. D’autres comme moi sont à côté et regardent avec béatitude vers le Ciel. L’une d’entre elle disparaît comme par magie et s’envole dans un tourbillon de particules si fines qu’elles se mêlent à la brise printanière. Stupéfaite par une telle transformation, je ne peux retenir un sourire et me tourne également vers Lui. « C’est l’heure, mes enfants. » La profondeur de la voix invite à l’abandon confiant. Le grand astre de lumière nous rappelle vers l’immensité. Je deviens légère, si légère, j’ai envie de rire. Comme une enfant assurée par la main de son père, je pars sereine. Je me mêle à la lumière qui nous entraîne de plus en plus haut. C’est féerique, je retrouve l’essence même de mon existence sans peur ni aucune résistance. Je fais partie du Tout, je retrouve l’Unité dont je viens…  Un dernier regard en arrière pour celle qui nous aime tant : « Je reviendrai. Je reviens chaque fois ». 

V.S. Nobius